Compresseur d’air : quelle capacité du réservoir vous offrira le plus de possibilités

Bien qu’un compresseur d’air soit un appareil de conception relativement simple dont le principe de fonctionnement n’est pas trop compliqué, choisir le bon appareil n’est pas toujours facile. La grande variété de modèles en termes de paramètres techniques peut prêter à confusion, et pas seulement pour les utilisateurs les moins expérimentés ! L’offre des fabricants d’équipements pneumatiques comprend aussi bien des compresseurs de plus petites capacités — souvent recommandés pour un usage domestique — que des compresseurs de 300 et même de 500 litres. Vous vous demandez comment le volume du réservoir influe sur l’applicabilité d’un compresseur d’air ? Vous ne savez pas quelle capacité de compresseur vous conviendra le mieux ? Consultez nos conseils et vous serez sûr de faire le bon choix !

La capacité du compresseur d’air, est-elle importante ? 

Les compresseurs à piston sont de loin les plus populaires parmi les utilisateurs de compresseurs à air comprimé. Le paramètre le plus important à prendre en compte pour choisir le bon modèle est son débit d’air restitué. Il est crucial pour la fonctionnalité globale de l’appareil et affecte ses performances dans l’alimentation de divers outils pneumatiques. En effet, dans certains cas, un compresseur d’un débit d’air restitué trop faible peut rendre impossible l’utilisation d’outils ayant des besoins en air comprimé plus importants. Mais qu’en est-il du réservoir du compresseur ? Sa capacité, a-t-elle une quelconque importance ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce paramètre a un impact très important – et souvent sous-estimé – sur les possibilités d’utilisation d’un compresseur. Cette relation est particulièrement évidente dans le cas des compresseurs à piston, dans lesquels le réservoir d’air fait partie intégrante de l’ensemble de la machine. C’est pourquoi sa capacité est fréquemment appelée capacité du compresseur. Ce raccourci mental n’est pas sans fondement et résulte directement de la structure et du principe de fonctionnement de ce type d’équipement.

Il est à noter que les compresseurs à piston ne sont pas conçus pour fonctionner en continu — des interruptions dans la production d’air comprimé sont normales pour eux. Toutefois, elles ne correspondent pas toujours à des pauses dans votre travail. Le processus de compression qui se déroule à l’intérieur du compresseur commence par l’aspiration de l’air ambiant et se termine par l’introduction du gaz comprimé dans le réservoir sous pression. C’est à ce moment-là que l’appareil entre dans la phase de repos. C’est donc le réservoir du compresseur — en tant qu’installation de stockage — qui est la source d’air comprimé que vous utilisez en travaillant avec un accessoire pneumatique ou un outil pneumatique. Lorsque la quantité d’air expulsée devient suffisamment importante pour faire chuter la pression dans le réservoir de 2 bars, la machine redémarre et comble cette perte durant la phase de travail. Pourtant, pour vous, ce moment marque une pause dans le travail.

Notre article sur :  Réparez votre débroussailleuse : quelques conseils

Le principe de fonctionnement d’un compresseur d’air implique que plus la capacité du réservoir est grande, plus les cycles de votre travail avec de l’air comprimé sont longs. Cependant, il s’agit là d’une simplification excessive qui ne répond pas à la question de savoir quelle capacité du compresseur sera adaptée à la fois à vos besoins et à vos possibilités. Vérifiez comment l’évaluer !

Le compresseur avec quelle capacité choisir ?

compresseur-d-air-cuve-a-de-l-importance-airpress-3224439

Il s’agit avant tout de savoir à quelle fréquence et pour quelles applications vous envisagez d’utiliser le compresseur. La question des outils pneumatiques avec lesquels vous souhaitez travailler — avec un accent particulier sur leurs besoins en air comprimé, ainsi que sur les spécificités de leur fonctionnement — joue ici également un rôle important. Indirectement, il s’agit aussi de savoir l’importance que vous accordez à votre rythme de travail.

Si vous avez l’intention d’utiliser un compresseur d’air pour les tâches temporaires les plus élémentaires — par exemple, gonfler des surfaces, des appareils électroniques ou des machines de jardinage ou gonfler des pneus, des ballons, des matelas, etc. de manière saisonnière — un réservoir de moins de 50 litres suffira. Les pistolets de gonflage et de soufflage sont les outils pneumatiques les moins exigeants.

Un réservoir de compresseur plus grand (de 50 à 100 litres) est utile pour le travail dans le garage ou l’atelier. Bien que les outils tels que les clés pneumatiques, les agrafeuses ou les cloueuses puissent avoir une demande d’air plus élevée, leur travail est intermittent.

Les compresseurs de 200 litres sont adaptés aux ateliers de taille moyenne et conviennent parfaitement aux entreprises industrielles. Ils sont recommandés principalement pour des applications semi-professionnelles ; pourtant, rien n’empêche de les utiliser également pour souffler, gonfler des pneus ou peindre.

Les compresseurs de 300 litres et plus — en raison de leur poids et de leurs dimensions — appartiennent au groupe des compresseurs stationnaires. Ils offrent des capacités beaucoup plus importantes et donc un éventail d’applications beaucoup plus large. C’est pourquoi on les trouve le plus souvent dans les ateliers professionnels. Cela ne signifie pas pour autant qu’un compresseur 300 ou 500 litres n’a pas sa place à une maison ou dans un atelier de bricolage. La question n’est pas de savoir , mais à quoi il va servir. 

Notre article sur :  Ciment Prompt : alliez rapidité et solidité

Le fait que les ateliers professionnels choisissent les compresseurs de 300 litres et plus n’est pas seulement une question de fréquence d’utilisation. Pour les activités à caractère intermittent, où des cycles de travail longs et stables sont essentiels, il vaut la peine de s’équiper d’un compresseur doté d’un plus grand réservoir. Une trop petite cuve obligerait à s’arrêter fréquemment de travailler, ce qui pourrait être très gênant. Les activités professionnelles incluent certainement la peinture au pistolet ou le plâtrage. Si vous utilisez souvent et intensivement des meuleuses, des pistolets de sablage ou des sableuses, envisagez également l’achat d’un appareil de plus grande capacité.

Remarque : Le réservoir du compresseur affecte non seulement sa fonctionnalité, mais aussi sa mobilité. N’oubliez pas que plus le réservoir est grand, plus votre compresseur sera gros et lourd. Par conséquent, réfléchissez bien s’il y a suffisamment d’espace dans votre garage, votre atelier ou votre lieu de travail pour un compresseur de plus grande capacité.

Enfin, dans certaines situations, la capacité du compresseur a une incidence non seulement sur l’efficacité, mais aussi sur la qualité du travail. C’est particulièrement vrai dans la peinture et le vernis où des chutes de pression incontrôlées ou une interruption soudaine de l’alimentation en air comprimé peuvent complètement gâcher le résultat final ! Un réservoir plus grand – même avec des outils moins exigeants – signifie aussi moins d’usure pour le compresseur et des économies d’énergie significatives. N’oubliez pas qu’un compresseur consomme la majeure partie d’électricité au démarrage. L’équipement a également besoin de cycles de repos suffisamment longs pour maintenir son efficacité et sa durabilité. Par contre, il ne sert à rien d’investir inutilement dans un appareil dont les paramètres dépassent largement vos besoins. Réfléchissez-y bien et vous évaluerez facilement quelle capacité de compresseur d’air vous conviendra le mieux !

Laisser un commentaire