Est-il possible de renégocier ou de faire racheter son crédit immobilier ?

Les taux des crédits immobiliers ont beaucoup fluctué ces dernières années. Si vous êtes dans le cas de figure où vous remboursez votre crédit immobilier et que vous vous rendez compte qu’ils ont diminué depuis que vous l’avez souscrit, il est tout à fait possible de le renégocier auprès de votre organisme financeur ou même de le faire racheter par un autre organisme proposant des taux plus intéressants. Notre article vous explique la marche à suivre.

Pour quelles raisons faire racheter son crédit immobilier ou le renégocier ?

Parfois, lorsque les taux d’intérêts diminuent, il peut être intéressant de renégocier son crédit immobilier ou alors de le faire racheter par un autre organisme de financement afin de bénéficier de conditions d’emprunt qui soient plus intéressantes. Ne perdez pas de vue que c’est un droit pour tout consommateur (acheteur) et que cette procédure est strictement encadrée par le code de la consommation. Enfin, sachez que vous pouvez même effectuer cette opération à plusieurs reprises puisqu’aucune limitation de renégociation ou de rachat de crédit immobilier n’est prévue.

Quelles sont les conséquences pour un client qui renégocie ou fait racheter son prêt ?

Si vous renégociez votre prêt immobilier ou si vous le faites racheter par un autre organisme de financement, c’est pour bénéficier d’un taux plus faible. Cela peut donc entraîner un certain nombre de conséquences. Tout d’abord, cela peut amener à une diminution du montant des mensualités que vous remboursez. Enfin, cela peut se traduire aussi par une diminution de la durée de votre prêt.

Comment choisir entre racheter et renégocier ?

Chaque situation est unique. Il n’y a donc pas de bonne ou de mauvaise réponse. Il faut juste prendre le temps de bien analyser tous les paramètres afin de prendre la meilleure solution pour votre cas particulier. Si vous souhaitez renégocier votre crédit, la manière la plus simple de le faire est de faire appel à votre propre banque. En effet, cela vous épargne les nombreuses démarches à réaliser si vous faites appel à une autre banque. Cette solution permet aussi de vous éviter le paiement des frais dits « de dédommagement » qui sont généralement inclus par toutes les banques dans le cadre d’un crédit immobilier.

Notre article sur :  L'investissement locatif à Caen : un choix gagnant

Néanmoins, une renégociation de votre crédit par votre propre banque ne se fera généralement pas sans frais. En effet, vous aurez très certainement à régler des frais de dossier. Quant au rachat de crédit par un autre organisme de financement, cela permet d’utiliser la concurrence et d’obtenir des conditions plus intéressantes chez une banque concurrente que dans votre propre banque. Néanmoins, des frais divers sont également à prévoir dans ce cas de figure, tant pour le dossier que pour l’assurance. Quel que soit le choix que vous ferez, il vous faudra prendre le temps de comparer minutieusement les termes des conditions que l’on vous propose et de choisir celles qui vous semblent les plus favorables.

Quelques conseils généraux

Avant toute chose, vous devez tenir compte de certains paramètres afin de déterminer si vous avez intérêt à renégocier votre prêt immobilier ou à le faire racheter. Tout d’abord, regardez quelle est votre durée de remboursement restante. En effet, une renégociation ou un rachat ne sont vraiment intéressants que si la durée restante du prêt est supérieure à la durée déjà écoulée. Autre élément à prendre en compte, le montant du capital restant à rembourser doit être suffisamment important pour que l’opération soit viable, et si vous précédez à une renégociation ou un rachat, l’écart entre les deux taux doit se mesurer à au moins 0,7 point (l’idéal est même d’1 point ou plus) afin de présenter de l’intérêt. Dernier élément, tenez bien compte des divers frais liés à l’opération afin que leur paiement n’efface pas le gain potentiel de votre renégociation/rachat.

Notre article sur :  Bien choisir son assurance logement : les clés pour une protection adaptée

Quelles démarches effectuer afin de renégocier avec sa propre banque ?

Après avoir mené votre réflexion, si vous pensez que la renégociation avec votre propre banque est la solution la plus adaptée, alors vous négocierez directement avec votre conseiller. Si cette renégociation est acceptée, un avenant à votre contrat initial est édité et permet l’officialisation de la décision. Vous recevez donc un nouveau tableau d’amortissement/échéancier prenant en compte la renégociation. Vous recevez également les informations sur le nouveau TEG. Votre banque doit vous signifier son accord par lettre (ou par un autre moyen qui aurait été convenu). Vous disposez d’un délai de réflexion/rétractation de dix jours dès réception de l’avenant.

Quelles démarches pour faire racheter son prêt par une autre banque ?

Une fois que vous aurez négocié avec une nouvelle banque et que votre dossier est complété, c’est elle qui se charge de la mise en place du nouveau contrat, débloque les fonds pour rembourser votre ancienne banque et met en place les nouvelles mensualités que vous avez à régler. Il ne vous reste plus désormais qu’à bien comparer les offres que l’on vous propose.