Salaires minimaux bâtiment 2019

les grilles applicables, à compter du 1er Janvier 2019.  Rappel :  
 
 - qu’il s’agit de barèmes de salaires minimaux et qu’il appartient à chaque entreprise de mener sa propre politique de salaires.  
 
 - qu’aucun salaire ne peut être inférieur au SMIC en vigueur 2018 (1521,22 € sur la base de 151.67h au 01/01/2019 soit 10,03 €/h) :  
 
En cas d’augmentation du SMIC, le ou les coefficients ou niveaux présentant une valeur inférieure doivent impérativement être remplacés par le SMIC applicable.  

Salaire sur la base de 35 h / semaine, soit 151,67 mensuel.

Département

Région

Ouvrier d'execution Niveau 1 P1 - Coeff 150 Ouvrier d'execution Niveau 1 P2 - Coeff 170 Ouvrier professionnel Niveau 2 - Coeff 185 Compagnons professionnels position 1 - Coeff 210 Compagnons professionnel position 2 - Coeff 230 Chef d'équipe position 1 - Coeff 250 Chef d'équipe position 2 - Coeff 250
Bretagne

1526,80 € 

10,07 € / heure

1548 €

10,21 €/ heure

1600,30 € 

10,55 € / heure

1779,50 €

11,73 € / heure

1922,70 €

12,67 € / heure

2066 €

13,62 € / heure

2209,3 €

14,57 € / heure

Pays de Loire

1525,80 €

10,06 € / heure

1544 €

10,18 € / heure

1613,77 €

10,64 € / heure

1809,42 €

11,93 € / heure

1965,64 €

12,96 € / heure

2123,38 €

14,00 € / heure

2279,60 €

15,03 €

Nord

Pas de Calais

1523,95 €

10,04 € / heure

1537,18 €

10,13 € / heure

1582,99 €

10,55 € / heure

1669,52 €

11 € / heure

1791,68 €

11,81 € / heure

1924,02 €

12,68 € / heure

2059,41 €

13,57 € / heure

               
               
               
               
               
               
               

 

Prime panier BTP 2019 : 3 raisons d'en bénéficier
Depuis le 1er janvier 2018, la prime de panier est une indemnité de repas qui fait partie des « indemnités de petits déplacements » versée par l’employeur aux employés. 
Voici les montants de la prime panier du secteur du BTP 2019 pour les 3 cas concernés :
Si le salarié est en déplacement sur un chantier rentable, par exemple et n’a pas la possibilité de regagner son domicile ou son lieu de travail pour le repas, il est exonéré des cotisations sociales dans la limite de 9.20 euros
Si le salarié est contraint de prendre son repas sur son lieu de travail (horaires décalées, de nuit, travail en équipe, etc.), il est exonéré cotisations sociales dans la limite de 6.60 euros
 
Si le salarié est contraint de déjeuner au restaurant, car il ne peut pas regagner son domicile ou son lieu de travail, il est exonéré cotisations sociales dans la limite de 18.80 euros.

 

Pour déterminer votre taux horaire : brut/151,67. Exemple Rhônes-Alpes coef 150►1467,50/151,67 =9,67€/h brut

Voir aussi SALAIRES - PANIERS - DEPLACEMENTS

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 19/03/2019