Un ouvrier meurt écrasé par un ascenseur

Le 5 septembre 2017

Images 1

 

Un employé, chargé de la remise aux normes d'un ascenseur, a été écrasé, hier, par la chute de la cabine, alors qu'il effectuait avec un collègue des travaux de mise aux normes. La cabine est soudainement redescendue, piégeant les deux techniciens qui travaillaient dans la fosse. 

Ce drame s'est déroulé à Paris, dans le XIV e arrondissement au 57,avenue du Maine. L'un de ses collègues est grièvement blessé. Cet accident mortel relance la sécurité sur l'entretien des bâtiments.

Immédiatement les habitants de l'immeuble ont alerté les pompiers et sont descendus dans la cage,  « un des deux techniciens a pu nous répondre, mais l'autre n'a pas bougé», a raconté le président du conseil des copropriétaires, Maurice Haag. Les pompiers arrivés très rapidement n'ont pu constater la mort d'un des ouvriers, le deuxième étant grièvement blessé. Les pompiers ont dû désincarcérer les deux victimes, bloquées sous l'amas de ferrailles.

Depuis trois mois, les travaux de réfection des quatre ascenseurs avaient débuté dans cet immeuble de dix étages.

Une enquête de la Brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) devra déterminer l'origine de cet accident, mais certains copropriétaires de l'immeuble mettent en cause le disjoncteur principal de l'immeuble, qui est neuf et aurait un défaut de fabrication, provocant des pannes.

L'immeuble où s'est produit l'accident appartient à une copropriété qui compte deux bâtiments, construits en 1950 et comportant deux ascenseurs chacun, du fabricant Schindler. 

«On a toujours travaillé avec Schindler, il n'y a jamais eu de problème», a assuré Maurice Haag, le président du conseil des copropriétaires, précisant que les travaux de rénovation étaient effectués par un sous-traitant. Le maître d'oeuvre en avait confié la réalisation à une société partenaire et agréée par le fabricant Schindler.

Au mois de mars la cage d'escalier de gauche avait déja était révisée par ces mêmes techniciens. D'après certains résidents, les travaux avaient pris du retard dû a un défaut sur un disjoncteur neuf qui provoquait souvent des pannes.

Le responsable de la copropriété a prévu une collecte afin de venir en aide à la famille du technicien décédé.

La ministre du Logement Christine Boutin a fait savoir qu'elle était «particulièrement affectée par cet accident » et qu'il lui « importait d'en connaître les causes». «La loi sur les ascenseurs qui concerne les travaux demandés aux propriétaires avait pour but de protéger non seulement les usagers mais aussi les ouvriers intervenant pour la maintenance», a ajouté le ministre.

Source : AFP, RTL, LE PARISIEN, LE FIGARO

-Le Parisien►http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-ouvrier-meurt-ecrase-par-une-cabine-d-ascenseur-08-06-2008-3298552873.php

-Le Figaro ►http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2008/06/08/01016-20080608ARTFIG00132-un-ouvrier-meurt-ecrase-par-un-ascenseur.php


 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.