Ces constructions qui résistent aux ouragans

L’ouragan Irma s'est développé du 29 août au 12 septembre 2017. Il est le  le deuxième ouragan majeur, catégorie 5, sur Échelle de Saffir-Simpson, après l'ouragan Harvey, catégorie 4, survenu une semaine auparavant. Il est un des ouragans les plus puissants enregistré dans l'Atlantique nord depuis Hugo en 1989 et par la vitesse de ses vents soutenus (295 km/h) depuis Allen en 1980. Il cause des dégâts catastrophiques dans les îles de Barbuda, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Anguilla et les Iles Vierges, éprouve durablement la cote nord de Cuba et oblige la Floride à mettre en place une évacuation de plus de six millions d'habitants. Les dégâts sont évalués à plus de cent milliards de dollars.

Image satellitaire d'Irma à l'approche des Petites Antilles le 5 septembre 2017, à son maximum.By Image MODIS captée par le satellite Aqua de la NASA (EOSDIS Worldview) ​

Construction paracyclonique

En général, une construction anticyclonique est conçue pour résister aux effets directs du vent, aux débris aériens, et à la pluie. Les autres phénomènes (inondations, crues, glissements de terrain, onde de tempête, etc.) sont difficilement maîtrisables par les technologies de construction courantes, on les contourne par la mise en place d'un plan d'occupation des sols qui peut interdire les constructions dans des zones susceptibles d'être affectées par ces phénomènes dévastateurs.

Les constructions anticycloniques ne sont pas faites pour résister à tous les phénomènes engendrés par les cyclones, elles ont seulement un niveau de solidité suffisant pour assurer la survie des populations affectées et, dans une moindre mesure, préserver les biens et les équipements vitaux. Les ouvrages prioritairement anticycloniques sont en général :

-Protection directe des populations - Habitations individuelles et collectives - Édifices publics pouvant abriter des populations avant l'arrivée du cyclone (abris anticycloniques, écoles, gymnases, etc.)
-Infrastructures indispensables aux secours - Centre de commandement et d'organisation des secours - Services de secours (hôpitaux, pompiers, armée, police, etc.)
-Centres et relais de communication (radio pour l'information des populations, téléphone) - Centre météorologique - Aéroports -Usines de traitement d'eau potable
-Usines d'électricité
Cette liste n'est pas exhaustive, d'autres types d'ouvrages peuvent bien sûr la compléter (réserves en carburants, centres économiques importants, etc.), mais il serait trop long de tous les citer.

Pensacola beach florida after hurricane dennis in 2005By Photographe non crédité pour National Weather Service, Mobile / Pensacola Weather Forecast Office [Public domain], via Wikimedia Commons

Pensacola beach, Floride après l'ouragan Dennis en 2005, désormais à vendre pour un million de dollars

Normes de construction : 

Il n'existe pas de norme unique traitant toutes les spécificités des constructions anticycloniques. En revanche on utilise le système normatif, réglementaire et législatif pour réaliser des constructions paracycloniques.

En général, les normes définissent des niveaux de sollicitation ou de résistance, avec éventuellement des préconisations sur le choix du niveau en fonction de l'exposition. Les lois et les règlements imposent les niveaux d'exposition et de solidité par une carte des vents4.

Suivant le pays, la région, l'exposition, le cadre législatif, les constructions anticycloniques courantes doivent être conçues pour résister à des vents maximum variant de 120 à 250 km/h.

source :https://fr.wikipedia.org/wiki/Construction_paracyclonique

Génie parasismique

Municipal services building 1By Shustov (Own work) CC BY-SA 3.0via Wikimedia Commons​

Fondation antisismique découplée par isolement bas4 : appui sur galets caoutchouc en tête de fondation, Municipal Office Building, ville de Glendale, CA

 

Protection paracyclonique au Bangladesh

La protection anti-cyclone au Bangladesh est un système de protection civile développé par ce pays pour mettre à l'abri les populations des effets dévastateurs des cyclones tropicaux.

Protection anti cycloniqueBy Unité d'information humanitaire, Département d'État des États-Unis, via Wikimedia Commons​

Maison en bambou en Tahïlande

source Le Figaro: http://immobilier.lefigaro.fr/article/ces-constructions-qui-resistent-aux-ouragans_d4b6aa42-92de-11e7-81e0-00b287ddb3af/

Echelle de Saffir-Simpson

L'échelle de Saffir-Simpson est l'échelle de classification de l'intensité des cyclones tropicaux, nommés « ouragans », se formant dans l'hémisphère ouest, qui inclut les bassins cycloniques de l'océan Atlantique et l'océan Pacifique nord à l'est de la ligne de changement de date. Elle est graduée en cinq niveaux d'intensité.

Catégories d'intensité

Les exemples cités dans la table ci-dessus ne sont applicables que pour des ouragans des bassins atlantiques et pacifiques.

Catégorie Vents soutenus Impacts potentiels Exemples en image
Saffir-Simpson Category 1.svg 33 à 42 m/s
119 à 153 km/h
64 à 82 nœuds

Les cyclones de catégorie 1 ne causent habituellement aucun dégât structurel significatif aux bâtiments ; cependant,

ils peuvent causer des dommages limités aux maisons mobiles, à la végétation et aux panneaux de signalisation.

Des bardeaux ou tuiles faiblement fixés sur un toit peuvent s'envoler. Des dégâts importants aux quais et jetées

sont souvent associés aux cyclones de catégorie 1. Des coupures électriques peuvent survenir soit temporairement,

soit pendant plusieurs jours. Malgré leur faible intensité, ils peuvent générer des vents violents et peuvent menacer la vie d'autrui.

Noel 02 nov 2007 0015Z.jpg

Ouragan Noel à son maximum - 2007

Saffir-Simpson Category 2.svg 43 à 49 m/s
154 à 177 km/h
83 à 95 nœuds

Les cyclones de catégorie 2 sont suffisamment puissants pour infliger des dégâts structurels aux maisons (toits et portes).

Des dommages importants à la végétation ou des déracinements d'arbres sont associés à ces cyclones.

Les maisons mobiles peuvent également souffrir de dégâts importants. Des coupures électriques et un

manque d'eau potable peuvent survenir durant plusieurs jours.

Alex.A2010181.1710.250m.jpg

Alex en approche du Mexique

juin 2010

Saffir-Simpson Category 3.svg 50 à 58 m/s
178 à 210 km/h
96 à 113 nœuds

Les cyclones de catégorie 3, ou plus élevée, sont qualifiés d'ouragans majeurs des bassinspacifiques et atlantiques.

Ces cyclones peuvent causer quelques dommages structurels aux petites résidences et aux bâtiments.

Les habitations dont les fondations ne sont pas solides, comme les maisons mobiles, sont habituellement détruites

et les toits habituellement arrachés. Des dégâts sévères et irréparables sont faits aux maisons préfabriquées.

Les inondations près des côtes peuvent détruire des constructions légères, tandis que des structures plus importantes

peuvent être heurtées par des débris flottants. Des glissements de terrain peuvent également se produire.

Des coupures d'électricité et un manque d'eau total ou quasi total peuvent survenir.

Hurricane Irene Aug 24 2011 1810Z.jpg

Ouragan Irene,
proche de son pic d'intensité. 2011

Saffir-Simpson Category 4.svg 59 à 69 m/s
211 à 251 km/h
114 à 135 nœuds

Les cyclones de catégorie 4 produisent des dégâts considérables aux toits et aux façades légères.

Des dégâts irréparables peuvent être causés aux petites habitations. Une évacuation d'urgencedes rivages est nécessaire,

ainsi que pour pour les maisons de plain-pieds dans un rayon de 400 mètres des côtes et des habitations ayant un seul étage

sur fondations sorties de terre dans un rayon de 3,2 km. Ces cyclones peuvent causer une érosion importante sur les plages.

Des coupures importantes d'eau potable et d'électricité peuvent se produire.

Hurricane Floyd 1999-09-14.jpg

Ouragan Floyd à son pic d'intensité
au large de la Floride en 1999.

Saffir-Simpson Category 5.svg Plus de 69 m/s
Plus de 251 km/h
Plus de 135 nœuds

La catégorie 5 est la catégorie la plus élevée qui peut être obtenue sur l'échelle de Saffir-Simpson.

Les cyclones de cette catégorie peuvent endommager considérablement les maisons et les bâtiments urbains,

arracher entièrement leurs toits et même les détruire complètement.

De fortes crues peuvent endommager sérieusement les premiers étages de tous les bâtiments près des côtes,

et de nombreuses infrastructures côtières peuvent être détruites et balayées par la houle. Des évacuations en urgence

de zones résidentielles peuvent être effectuées si un cyclone d'une telle ampleur menace la population.

Un très grand manque d'eau potable et des coupures d'électricité à long-terme peuvent être attendus et peuvent durer jusqu'à plusieurs mois.

Des cyclones d'une telle force peuvent être destructeurs et menaçants. Des exemples historiques qui ont atteint cette catégorie incluent :

Ouragan Okeechobee, Camille en 1969, Edith en 1971, Gilbert en 1988, Hugo en 1989, Andrew en 1992, Dean, Felix en 2007,

Haiyan en 2013 Pam en 2015 et Irma en 2017(en échelle équivalente pour ces deux derniers).

Hurricane Katrina August 28 2005 NASA.jpg

Ouragan Katrina en 2005.

 

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chelle_de_Saffir-Simpson

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 17/09/2017