Froid sur les chantiers: ce que prévoit la loi pour les salaries

Beaucoup d'entre nous travaillent au chaud derrière un bureau et se réjouissent de voir, à travers les vitres, de beaux paysages enneigés mais qu'en est t'il pours De nombreux travailleurs du BTP qui sont exposés aux rigueurs de l’hiver, surtout quand les températures descendent au dessous de zéro ?

Btp

Le code du travail prévoit en effet des mesures de protections et les entreprises doivent s'adapter aux conditions de travail liés au climat.

 Article L230-2 ►https://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?cidTexte=LEGITEXT000006072050&idArticle=LEGIARTI000006647499&dateTexte=&categorieLien=cid

Dés 5° vigilance ! Obligations et précautions à prendre:

  • Éviter les activités physiques trop intenses par jour de pollution ainsi que par grand froid. Un effort important amène à inspirer de manière vigoureuse, ce qui refroidit l’organisme de l’intérieur et favorise les spasmes bronchiques.
  • Boire régulièrement (boissons chaudes de type thé ou chocolat chaud). Manger suffisamment. Savoir recon¬naître les premiers signes du refroidissement.
  • S’habiller chaudement, sans oublier la tête, la gorge, la nuque et les extrémités (gants, chaussettes en laine). Le bonnet est de rigueur. Préférer le col roulé ou l’écharpe tube à l’écharpe qui peut provoquer des accidents si elle est happée par un outil rotatif.

Des obligations pour l’employeur:

Le travail au froid commence lorsque les températures sont inféreures à10° mais le code du travail ne le spécifie pas. Cependant l'article R4223-15  du code du travail stipule : 

L'employeur prend, après avis du médecin du travail et du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail ou, à défaut, des délégués du personnel, toutes dispositions nécessaires pour assurer la protection des travailleurs contre le froid et les intempéries.

 

Cet article crée une obligation pour l'employeur de prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer la protection de ses salariés contre le froid et les intempéries.
Quelques précautions peuvent alors permettre d’atténuer les effets de conditions climatiques difficiles.

  • Suivre les prévisions météorologiques au quotidien  afin d’adapter le chantier aux conditions climatiques, voire arrêter celui-ci si les risques encourus sont trop importants (vents violents, verglas, etc.). Il est ensuite possible d’aménager le chantier (tapis isolants, passerelles) afin de réduire au maximum le contact des travailleurs avec la neige.
  • Au niveau du travail, priviligié la rotation des taches , exemple: travailer coté soleil, à l'abri du vent ect...)
  •  Eviter les activités physiques trop intenses qui amènent à inspirer de façon trop vigoureuse, ce qui refroidit l’organisme de l’intérieur et favorise les spasmes bronchiques.
  • Inciter les travailleurs à boire régulièrement des boissons chaudes et à manger suffisamment, et de leur apprendre à reconnaître les premiers signes du refroidissement (engourdissement, pâleur, douleur…).
  • S’équiper en conséquence et s’habiller chaudement, en privilégiant l’empilage de différentes couches et en évitant le coton qui conserve l’humidité. Ne pas oublier les bonnets et les gants.

​Risques pour la santé, liés au froid :

Les deux principales pathologies liées à l’exposition directe au froid sont l’hypothermie et l’engelure. Sont également observés des douleurs et des troubles musculosquelettiques.

L’exposition au froid peut provoquer des douleurs d’intensité différentes. La sensation de froid suivie de douleurs dans lesparties exposées du corps est l'un des premiers signes de gelures ou d'une hypothermie légère.

La consommation d’alcool et de drogues peut constituer un facteur aggravant. L’alcool entraîne une vasodilatation(qui accroît la perte de chaleur), réduit la
régulation thermique interne (thermogenèse) et provoqueune modification du métabolisme du sucre dans le sang. 

Source INRS►http://www.inrs.fr/media.html?refINRS=TC%20109

 

 

 

 

 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 13/01/2017