Maison passive et rénovation comment ça marche ?

COMMENT FONCTIONNE UN BÂTIMENT PASSIF ?

L'habitat passif est une notion désignant un bâtiment dont la consommation énergétique au mètre carré est très basse, voire entièrement compensée par les apports solaires ou par les calories émises par les apports internes (matériel électrique et habitants). Pour être qualifiée de « passive », une maison doit fonctionner selon une logique de sobriété énergétique.

Il est néanmoins fait mention de BEPAS (Bâtiment à énergie passive), version française des Passivhaus allemandes pour des bâtiments qui respectent une consommation minimale en énergie et qui ont une étanchéité renforcée à l'air.

L'étape suivante est le BEPOS : bâtiment à énergie positive, ayant sa propre production d'énergie grâce à des énergies renouvelables.

Vous avez dit « PASSIF » ? 

Le concept du bâtiment passif est que la chaleur dégagée à l’intérieur de la construction (êtres vivants, appareils électriques) et celle apportée par l’extérieur (ensoleillement) suffisent à répondre aux besoins de chauffage. Un bâtiment occupé qui ne perd pas la chaleur interne n’a pas besoin de chauffage pour rester agréable à vivre. Dans un bâtiment traditionnel, le chauffage ne sert qu’à compenser les pertes de chaleur.

Un bâtiment à énergie positive est tel que sa consommation d’énergie primaire est inférieure à la quantité d’énergie renouvelable produite.

Principes
La conception d'un habitat passif (et/ou bioclimatique) se base sur six grands principes :

  1. L'isolation thermique renforcée, fenêtres de grande qualité
  2. La suppression des ponts thermiques
  3. L'étanchéité à l'air excellente
  4. La ventilation double flux (avec récupération de chaleur)
  5. La captation optimale mais passive de l'énergie solaire et des calories du sol
  6. La limitation des consommations des appareils ménagers

Schema maison passive

LA RÉNOVATION EN PASSIF

C’est en utilisant des techniques et des composants innovants, qu’on arrive à atteindre l’objectif ambitieux de 25kWh/m²/an de chauffage. En installant une ventilation double-flux plutôt qu’une simple-flux, et améliorer au passage la qualité de son air intérieur…

Comment réduire ses besoins de chauffage ? En posant 20 cm d’isolant plutôt que 10, on abaisse encore sa facture de 40 %, avec un taux de retour sur investissement net d’impôts d’au moins 8 %*. Ou en installant des fenêtres triple-vitrage plutôt que double ( l’hiver,elles parviennent à capturer plus de chaleur solaire qu’elles n’en laissent s’échapper par conductivité.)

Autre exemple : en choisissant une isolation par l’extérieur (ITE) plutôt que par l’intérieur, on élimine tous les ponts thermiques de planchers intermédiaires.

En savoir plus sur "la maison passive" ►http://www.lamaisonpassive.fr/

 

 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 03/06/2017