Le grenelle de l'environnement, ce qui change (ou pas)

Ségolène Royal a présenté le budget 2017 du ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer qui a été adopté par l’Assemblée nationale. Il s’élève à plus de 35 milliards d’euros, dont plus de 14 milliards consacrés à la transition énergétique.

-Le budget 2017 pour tous et par tous est en hausse de 7 % pour mettre en mouvement les territoires mais aussi les entreprises.

-Ce budget soutient les filières de la croissance verte, avec une augmentation de 1 milliard d’euros des sommes consacrées aux énergies renouvelables.
-Les investissements d’avenir qui soutiennent fortement la transition énergétique dans les entreprises sont poursuivis.
-Les énergéticiens contribuent à la transition énergétique grâce aux certificats d’économie d’énergie, pour environ 1 milliard d’euros par an.
-La mobilité propre est encouragée par le doublement de l’amortissement fiscal pour les véhicules électriques de société, comme par le rapprochement des avantages fiscaux de l’essence et du diesel.
-Pour les citoyens, le crédit d’impôt est maintenu à 30 % ; aujourd’hui, plus d’un million de foyers en bénéficient. Ces dispositifs ont permis la création de 30 000 emplois non délocalisables.
-Le bonus de 10 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique est prolongé, et complété d’un nouveau bonus de 1 000 euros pour les deux-roues électriques, afin d’améliorer la qualité de l’air.

Les chiffres du budget 2017 du ministère de l’Environnement

  • Transition énergétique : 14,1 Mds €
  • Mobilités durables : 9,3 Mds €
  • Régimes sociaux : 4,9 Mds €
  • Eau et biodiversité : 2,9 Mds €
  • Recherche et innovation : 2,4 Mds €
  • Soutien : 0,9 Mds €
  • Prévention des risques : 0,7 Mds €
  • Economie bleue : 0,5 Mds €

​Le secteur de la croissance verte génère un fort potentiel de création d’emplois sur trois ans : 75 000 dans la rénovation des bâtiments, 25 000 dans les énergies renouvelables. Au total les nouvelles filières de la transition énergétique représentent 1 million d’emplois. Pour soutenir ce développement, le budget 2017 prévoit une augmentation de 1 milliard d’euros pour les énergies renouvelables et la poursuite des investissements d’avenir. 60% des investissements verts du troisième programme d’investissement d’avenir (PIA3) sont consacrés à la transition énergétique et écologique. Ils seront financés par des obligations vertes (Green Bonds), que la France sera le premier Etat à émettre.

Source Ministère de l'environnement

Voir aussi La RT 2012 ► http://www.haldati.fr/pages/dossiers-pratiques/la-rt-2012.html

 

 

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 03/06/2017